PORTAIL CARRIÈRE

La fonction publique du Québec regroupe environ 60 000 employées et employés répartis dans une vingtaine de ministères et une soixantaine d’organismes et nommés en vertu de la Loi sur la fonction publique. Ces gens ont le privilège de contribuer à façonner le Québec de demain en travaillant sur des initiatives porteuses et significatives dans l’ensemble des secteurs importants de la société québécoise.

Cette diversité se traduit par une offre de carrières tout aussi enrichissante que variée, touchant neuf domaines d’emplois : Administration, affaires, comptabilité et finance, arts, culture, lettres et communication, bâtiment, travaux publics, aménagement et transports, enseignement et sciences de l’éducation, sciences humaines et sociales, justice et protection du public, ressources naturelles, agriculture, faune et environnement, santé, technologies de l’information, tourisme et hôtellerie.

Secteur d’activités : Administration, affaires, comptabilité et finance

Titre du poste à combler : Actuaire

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi sera appelée à travailler dans divers domaines, tels que les régimes de retraite public, parapublic et privé, d’assurances et d’avantages sociaux tant au point de vue financier que conceptuel. Cette personne pourrait notamment :

  • réaliser, valider ou signer des rapports d’évaluations actuarielles;
  • participer à l’administration de plus de vingt-cinq régimes de retraite des secteurs public et parapublic;
  • développer des modèles actuariels et mathématiques et définir des indicateurs de performance;
  • analyser et projeter les différentes tendances démographiques et économiques;
  • déterminer le niveau de financement requis pour les différents régimes sociaux;
  • réaliser diverses études et recherches d’envergure, relativement à certaines problématiques concernant les régimes de retraite, et ce, en vue du développement de ceux-ci.

Les actuaires exercent également un rôle-conseil sur différents sujets associés à leur champ d’expertise et ils y parviennent notamment, de la façon suivante :

  • collaborer au développement et au suivi de la politique de placement des régimes sociaux en lien avec la Caisse de dépôt et placement du Québec;
  • analyser les demandes concernant la planification de main-d’œuvre, la sécurité d’emploi ou la rémunération globale et recommander des solutions aux instances concernées;
  • exercer un rôle-conseil sur différents sujets en lien avec son champ d’expertise;
  • participer à des comités sur divers sujets associés aux différents domaines d’affaires;
  • concevoir, élaborer et préparer des documents corporatifs (examen de la santé financière, des politiques, des rapports annuels, etc.);
  • vulgariser les méthodologies, les résultats et les présenter aux autorités compétentes en vue de les éclairer dans leurs prises de décisions.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel: 47 009 $ à 97 981 $

Exigences du poste :

Détenir un diplôme universitaire de premier cycle en actuariat ou en mathématiques, orientation actuariat, ou dans toute autre discipline jugée pertinente, dont l’obtention requiert un minimum de seize années d’études.
Une personne est également admissible si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis.

Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La personne en attente de son évaluation comparative peut être admise sous condition de fournir le résultat de cette évaluation dès qu’elle le recevra.

Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.
La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.

Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.
Cet appel de candidatures est affiché pour une durée indéterminée. Il est cependant possible d’y mettre fin à tout moment. Le cas échéant, un avis indiquant la date de fin de publication sera publié dans cet appel de candidatures au moins dix jours consécutifs avant cette date.

Il pourrait y avoir plusieurs séances d’examens pour ce processus de qualification. Ainsi, les personnes admises pourraient être évaluées, en sous-groupes, selon l’ordre d’inscription.

Accéder au formulaire d’inscription :

L’inscription à ce processus de qualification doit s’effectuer à l’aide du formulaire d’inscription en ligne.

Si vous êtes un employé de la fonction publique du Québec, consultez cet appel de candidatures dans Emplois en ligne et accédez au formulaire d’inscription en ligne.

Aucun curriculum vitæ ne sera accepté ni aucune candidature soumise par courrier électronique.

Au terme de la période d’inscription, il ne sera plus permis de soumettre une candidature. À ce moment, vous n’aurez donc plus accès au formulaire d’inscription à ce processus de qualification, que vous ayez commencé ou non votre inscription.

Scolarité : Université – Diplôme universitaire de premier cycle en actuariat ou en mathématiques, orientation actuariat, ou dans toute autre discipline jugée pertinente, dont l’obtention requiert un minimum de seize années d’études.

Expérience : Expérience un atout selon les ministères et organismes

Voiture requise : Un atout

Secteur d’activités : Administration, affaires, comptabilité et finance

Titre du poste à combler : Agente ou agent de secrétariat

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi exerce un rôle essentiel auprès d’un gestionnaire ou au sein d’une équipe de travail. Reconnue pour son professionnalisme, sa rapidité d’action et sa discrétion exemplaire, elle leur assure un soutien administratif favorisant ainsi leur efficacité. En ce sens, elle planifie, organise et réalise le travail de secrétariat. À cette fin, elle pourrait notamment :

  • produire des documents de différente nature, attrayants et d’allure professionnelle, en s’assurant de la qualité de la langue (grammaire, orthographe, syntaxe, sémantique) et de la présentation visuelle;
  • créer et assurer la mise à jour de documents de suivi relatifs à des dossiers et des mandats de différente envergure;
  • conseiller le personnel sur les règles d’usage concernant la présentation des documents à produire ainsi que sur l’utilisation des différents logiciels et outils bureautiques (suite Office, Acrobat);
  • traiter la correspondance, recevoir et acheminer les appels téléphoniques ainsi qu’accueillir les visiteurs;
  • assurer la logistique liée à l’organisation et au suivi des rendez-vous (gestion de l’agenda), des réunions et des déplacements du personnel;
  • tenir à jour les systèmes de classement selon les normes de gestion documentaire;
  • compiler et assurer un suivi des données concernant les ressources humaines, financières, matérielles et informatiques afin de produire les rapports administratifs ou statistiques d’information de gestion de son unité conformément aux directives administratives applicables;
  • voir au bon fonctionnement des équipements et à la disponibilité de fournitures et d’outils afin de soutenir la réalisation des activités de son unité.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel 35 668 $ à 45 658 $

Exigences du poste :

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente.
  • Une personne est également admissible si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis.
  • Une personne qui a un nombre d’années de scolarité inférieur peut compenser chaque année de scolarité pertinente manquante par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur.Ou
  • Détenir un diplôme d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emploi d’agent de secrétariat.
  • Une personne qui a un nombre d’années de scolarité inférieur à une 11e année ou à une 5e année du secondaire peut compenser chaque année de scolarité manquante par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y inclus la charge de travail familiale.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La personne en attente de son évaluation comparative peut être admise sous condition de fournir le résultat de cette évaluation dès qu’elle le recevra.
  • Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.
  • La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.
  • Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Scolarité : DEP avec spécialisation dans le domaine du secrétariat

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Bâtiment, travaux publics, aménagement et transports

Titre du poste à combler : Architecte

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

Les attributions principales et habituelles de la personne titulaire d’un emploi d’architecte sont d’assurer la coordination, la présentation et la gestion des projets immobiliers en vue de la construction ou de la rénovation d’immeubles et d’édifices publics. Elle peut être appelée à élaborer des plans en fonction de facteurs esthétiques et fonctionnels précis et veiller à leur application au moment de l’exécution des travaux.

Elle collabore notamment à l’élaboration de normes architecturales pour des types particuliers d’établissements, tels que les infrastructures préscolaires et scolaires, les logements sociaux, les hôpitaux, les édifices patrimoniaux, les palais de justice, les établissements de détention et les bâtiments publics. Elle pourrait également être appelée à coordonner des projets portant sur la gestion du parc immobilier du gouvernement du Québec à l’étranger.

La personne titulaire de l’emploi se voit également confier d’autres travaux relevant de sa compétence.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel: 47 009 $ à 86 585 $

Exigences du poste :

  • Être membre en règle de l’Ordre des architectes du Québec.
  • Est également admise la personne qui répond aux exigences de l’Ordre des architectes du Québec et qui est en voie d’obtenir le statut d’architecte. Toutefois, lors de sa nomination, elle devra être membre en règle de l’Ordre des architectes du Québec.
  • Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.
  • La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.
  • Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Scolarité : Université – Être membre en règle de l’Ordre des architectes du Québec.

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Bâtiment, travaux publics, aménagement et transports

Titre du poste à combler : Architecte, grade stagiaire

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

Les attributions principales et habituelles de la personne titulaire d’un emploi d’architecte sont d’assurer la coordination, la présentation et la gestion des projets immobiliers en vue de la construction ou de la rénovation d’immeubles et d’édifices publics. Elle peut être appelée à élaborer des plans en fonction de facteurs esthétiques et fonctionnels précis et veiller à leur application au moment de l’exécution des travaux.

Elle collabore notamment à l’élaboration de normes architecturales pour des types particuliers d’établissements, tels que les infrastructures préscolaires et scolaires, les logements sociaux, les hôpitaux, les édifices patrimoniaux, les palais de justice, les établissements de détention et les bâtiments publics. Elle pourrait également être appelée à coordonner des projets portant sur la gestion du parc immobilier du gouvernement du Québec à l’étranger.

La personne titulaire de l’emploi se voit également confier d’autres travaux relevant de sa compétence.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel: 47 009 $ à 86 585 $

Scolarité : Université – Détenir ou être en voie d’obtenir un diplôme de deuxième cycle universitaire donnant ouverture au permis délivré par l’Ordre des architectes du Québec ou jugé équivalent par cet ordre.

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Bâtiment, travaux publics, aménagement et transports

Titre du poste à combler : Arpenteur(e)-géomètre

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi mettra à profit son expertise au sein d’équipes multidisciplinaires et elle sera responsable de toutes les fonctions dévolues à l’arpenteur-géomètre. Elle pourra notamment :

  • contribuer au développement de l’infrastructure foncière du Québec en assurant le maintien et l’évolution des registres officiels qui témoignent du morcellement foncier;
  • coordonner les aspects scientifiques, techniques, procéduraux et légaux reliés à la détermination, à la description et à l’implantation des limites foncières et administratives;
  • veiller au respect de l’intégrité du domaine de l’État;
  • assumer les responsabilités d’analyse, de planification, de gestion et, le cas échéant, de supervision immédiate des travaux, de leur suivi et de leur contrôle;
  • réaliser des expertises dans la gestion intégrée du territoire grâce à ses connaissances en gestion foncière et en géomatique;
    contribuer à la tenue et au développement des greffes et des systèmes d’information et géomatiques soutenant les activités des différents ministères;
  • s’assurer du respect des normes régissant les activités liées à l’arpentage et au cadastre, dans la réalisation de divers projets, conformément aux lois et règlements régissant la profession.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel 45 219 $ à 83 243 $

Scolarité : Université – Être membre de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) à titre d’arpenteur-géomètre.

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Technologies de l’information

Titre du poste à combler : Conseiller(ère) en technologies de l’information

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi peut être appelée à travailler dans plusieurs domaines des technologies de l’information, soit le développement de systèmes, la gestion des infrastructures technologiques, l’exploitation des services TI, le service à la clientèle, la sécurité de l’information, la gestion de projet, la gestion des données, le développement de sites Web et les médias sociaux, la gouvernance et autres domaines connexes. Cette personne devra notamment :

  • réaliser des interventions d’analyse, de conception, de développement, d’évolution, d’entretien et de pilotage des systèmes sur plateformes Web, intermédiaires ou centrales et en assurer la transition en mode opérationnel;
  • réaliser des études dans divers secteurs d’activité liés aux technologies de l’information;
  • assurer une fonction d’expertise conseil en matière de technologies de l’information, dans le cadre de la réalisation de mandats informatiques auprès des utilisateurs et des gestionnaires;
  • soutenir les processus de gestion et les outils de travail en technologies de l’information;
  • réaliser des études préliminaires ainsi que des architectures de différents niveaux;
  • assurer le service des soutiens TI sur les volets d’infrastructures, applicatifs et réseaux;
  • concevoir et coordonner l’implantation des changements aux systèmes et aux données ainsi qu’aux infrastructures technologiques;
  • coordonner les équipes de travail dans le cadre de la réalisation de mandats informatiques;
  • assurer une veille quant aux technologies émergentes en matière de TI et de sécurité de l’information;
  • assurer une gestion de projet en mode traditionnel ou agile.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel 45 219 $ à 83 243 $

Exigences du poste :

  • Détenir un diplôme universitaire de premier cycle dont l’obtention requiert un minimum de seize années d’études en informatique (informatique appliquée, informatique de gestion, informatique et génie logiciel), en imagerie et médias numériques, en génie (des technologies de l’information, géomatique, électrique, informatique ou logiciel), en administration des affaires (options : gestion informatisée, gestion de l’information et des systèmes, gestion des systèmes d’information, en systèmes d’information organisationnelle, technologies de l’information) ou dans toute autre discipline jugée pertinente.
  • Une personne est également admissible si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis.
  • Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur ou par deux années d’expérience pertinente aux attributions de l’emploi.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La personne en attente de son évaluation comparative peut être admise sous condition de fournir le résultat de cette évaluation dès qu’elle le recevra.
  • Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique.
    La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.
  • Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Scolarité : Université – Être membre de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) à titre d’arpenteur-géomètre.

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Bâtiment, travaux publics, aménagement et transports

Titre du poste à combler : Agent(e) d’évaluation foncière ou évaluateur(trice) agréé(e)

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi peut être appelée à travailler dans plusieurs domaines de l’évaluation, soit le municipal, l’habitation, la fiscalité, l’acquisition par expropriation ou de gré à gré, l’aliénation, la relocalisation et la location.

Selon la mission du ministère ou de l’organisme, cette personne devra, notamment :

  • formuler une opinion motivée de la valeur des biens et des droits immobiliers à acquérir et les préjudices découlant des acquisitions;
  • procéder aux négociations avec les intervenants concernés, conduisant à la signature d’une entente;
  • préparer les devis déterminant les tâches à accomplir par une firme externe, rédiger les contrats de services professionnels et superviser leur travail;
  • planifier et amorcer, en collaboration avec les procureurs du ministère de la Justice, les procédures d’expropriation;
  • coordonner la préparation des dossiers litigieux pour la présentation devant les tribunaux et témoigner devant ceux-ci à titre de témoin expert, lorsque nécessaire;
  • analyser les problèmes relatifs au système québécois d’évaluation foncière municipale et proposer des éléments de solution;
  • procéder à l’élaboration de positions ministérielles ou gouvernementales à l’égard du système québécois d’évaluation foncière municipale en préparant des avis, des commentaires ou des recommandations;
  • collaborer à la mise à jour annuelle du Manuel d’évaluation foncière du Québec.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel 45 219 $ à 83 243 $

Exigences du poste :

  • Détenir un diplôme universitaire dans une discipline pertinente aux attributions dont l’obtention requiert un minimum de seize années d’études, notamment en administration des affaires concentration gestion urbaine et immobilière, en architecture, en génie civil, en génie de la construction, en génie du bâtiment, en génie géomatique, en géographie concentration aménagement du territoire, en géomatique appliquée à l’environnement et en urbanisme, ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente.
  • Une personne est également admissible si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis.
  • Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur ou par deux années d’expérience pertinente.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La personne en attente de son évaluation comparative peut être admise sous condition de fournir le résultat de cette évaluation dès qu’elle le recevra.
  • Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.
  • La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.
  • Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.
  • Pour occuper un emploi d’évaluateur agréé, le titulaire devra être membre en règle de l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

Scolarité : Université

Expérience : Un atout

Secteur d’activités : Administration, affaires, comptabilité et finance

Titre du poste à combler : Préposé(e) aux renseignements

Nombre de postes : Plusieurs

Description de l’emploi :

La personne titulaire de l’emploi est en contact direct avec les différentes clientèles, que ce soit au téléphone, en personne ou par courriel, et devra :

  • répondre à des demandes de renseignements relatives à l’interprétation et à l’application de lois, de règlements et de directives, ainsi qu’aux différentes activités propres à la mission du ministère ou de l’organisme pour lequel elle travaille;
  • assister la clientèle dans ses demandes de renseignements en déterminant ses besoins et en considérant l’ensemble des éléments de ses requêtes;
  • accompagner la clientèle afin de remplir des formulaires ou autres documents et, au besoin, en la guidant dans la navigation sur le Web.

Type d’emploi : Temps plein

Date de début d’emploi : À déterminer

Horaire : Lundi au vendredi

Salaire : Annuel 35 978 $ à 47 648 $

Exigences du poste :

  • Détenir un diplôme d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnu par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente.
  • Une personne qui a un nombre d’années de scolarité inférieur à une 11e année ou à une 5e année du secondaire peut compenser chaque année de scolarité manquante par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y inclus la charge de travail familiale.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La personne en attente de son évaluation comparative peut être admise sous condition de fournir le résultat de cette évaluation dès qu’elle le recevra.ET
  • Avoir trois années d’expérience pertinente aux attributions de préposé aux renseignements notamment dans l’exercice d’attributions dans le domaine du renseignement auprès d’une clientèle.
  • Le candidat qui a un nombre d’années d’expérience inférieur à celui exigé est admis à la condition qu’il compense chaque année d’expérience manquante par une année de scolarité postsecondaire comportant une formation pertinente à l’exercice des attributions du préposé aux renseignements.
  • Il est obligatoire de posséder la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec.
  • La personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou du certificat de sélection du Québec peut être admise au présent processus de qualification. Toutefois, elle devra posséder le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne au moment de sa nomination.
  • Il faut également posséder une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Scolarité : DES – Détenir un diplôme d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire

Expérience : Un atout

La fonction publique est composée de 60 000 employés répartis dans 80 ministères et organismes à travers le Québec. Cette diversité se traduit par une offre de carrières enrichissantes et variées.

Lorsque les représentants de la fonction publique rencontrent les citoyens dans différentes activités promotionnelles, ils réalisent que la diversité des emplois et les avantages qu’offre la fonction publique en tant qu’employeur sont souvent méconnus. Les citoyens ignorent, entre autres, qu’être employé de la fonction publique permet un accès aux emplois offerts dans les 80 ministères et organismes qui constituent la fonction publique. Ainsi, les employés peuvent développer de nouvelles compétences et enrichir leur parcours professionnel en ayant accès à des emplois dans des organisations qui ont des cultures et des missions différentes, et ce, dans les 10 domaines d’activités suivants :

  • Administration, affaires, comptabilité et finance
  • Arts, culture, lettres et communication
  • Bâtiment, travaux publics, aménagement et transports
  • Enseignement et sciences de l’éducation, sciences humaines et sociales
  • Justice et protection du public
  • Ressources naturelles, agriculture, faune et environnement
  • Santé
  • Sciences et génie
  • Technologies de l’information
  • Tourisme et hôtellerie

De plus, les employés de la fonction publique ont le privilège de contribuer à façonner le Québec de demain en développant des projets porteurs et significatifs pour la société québécoise. Ils peuvent travailler sur des mandats stimulants, et ce, dans un milieu de travail sain et motivant, grâce à des mesures favorisant la conciliation travail – vie personnelle, tout en profitant de programmes qui encouragent le développement professionnel.

Pour connaître les opportunités d’emploi présentement en affichage, consultez le PORTAIL CARRIÈRE.

Sinon, venez nous rencontrer au Job Dating Rimouski-Neigette! Il nous fera plaisir de vous faire découvrir la fonction publique comme employeur de choix!